December 14, 2019

December 4, 2019

November 30, 2019

November 23, 2019

November 9, 2019

October 26, 2019

Please reload

Posts Récents

CLEA // TRADUIRE

October 7, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Ecriture #1

November 23, 2015

Je fais le miroir mais pas toujours

Du dehors au dehors

Du dehors au dedans,

De mon dehors au dedans du dehors

De cette ville que je parcours et dont je ne me souviens plus du nom

Il y avait cette route, cette cloison

Je voulais traverser la route, la cloison

Ca traverse pas pareil

Faut dire qu’on ne s’y pas prend pas toujours comme il faut

Marcher pour traverser la route ça marche

Marcher pour traverser la cloison ça marche moins, enfin autrement

La solution ça serait de marcher autour pour traverser la cloison

Je me demande si je traverse la route quand je marche autour, de la route

C’est peut-être juste un truc entre les deux

Ca serait ça aller chercher du pain, le matin

Traverser la route, passer la porte

Emmener son dehors à la boulangerie

Prendre le pain de la boulangerie et l’emmener dehors,

Dans le dehors du dehors de la boulangerie

Traverser la route avec son pain

Et là pof, la cloison

Avec ou sans pain pour traverser la cloison faut faire le tour

Sinon faut chercher la porte, trouver la porte, passer la porte

Avec son pain

Le pain je le tiens d’une main, enfin plutôt dans le bras ou sous le bras ça dépend

La route je la traverse avec les pieds, les genoux avec le nez aussi

La route je la traverse surtout avec le squelette

La cloison je la traverse plutôt avec les articulations

Puis la où mon regard se perd c’est la peau qui écoute

La peau c’est parler du dehors comme du dedans

La peau c’est un peu comme le miroir du dedans au dehors du corps

Y a la peau du dedans et la peau du dehors

Puis la peau du milieu

La peau du milieu c’est celle qu’on traverse pour passer du dehors au dedans et du dedans au dehors

Quand je marche avec mon pain dans cette ville dont je ne me souviens plus du nom, il y a l’odeur du pain qui traverse ma peau

Après y a l’odeur du pain du dedans qui dit le pain en passant la peau médiane une autre fois

Quand tu passes la peau du milieu du dedans au dehors ça dit

Quand ça passe du dehors au dedans ça écoute

Alors le pain ça va c’est facile

Traverser la route déjà c’est plus dur y’a du mouvement

Puis traverser la route en regardant au loin en écoutant le paysage avec la peau du dehors là ça dépend

Si tu regardes une vallée, une rivière, ça écoute facile

Si tu regardes un périphérique, c’est autre chose

La peau, ma peau elle pas tant envie d’écouter

Et mon squelette il a pas tant envie de traverser

Traverser un périphérique même juste rien qu’en écoutant avec la peau ça me fatigue, sans compter qu’t’a l’odeur du pain qui te remonte dans les narines et que t’a pas envie en écoutant là comme ça avec ta peau que l’odeur des gaz d’échappement elle vienne faire sandwich dans ton pain, non franchement moi j’ai pas envie.

Alors quitte à traverser la route, je la traverse dans l’autre sens, celui qui m’éloigne du périphérique.

Alors je longe la cloison pour la traverser, passer de l’autre côté, je cherche une porte, mais dans les palissades souvent y a des ptits passages mais pas de porte, alors je cherche le ptit passage avec ma peau du dehors encore, un morceau de grillage qui laisserait passer les odeurs de pain de l’autre côté et quand je trouve le passage, je traverse mais sans faire le tour, je prends mon squelette à pleine bouche et je passe de l’autre côté, loin du périphérique où il y a les gaz d’échappement qui veulent se faire la tartine de mon pain, je passe de l’autre côté et là je ronds le quignon, puis je le croque à pleine bouche avec mon squelette tout entier.

Derrière la palissade y a des vagues de terrains avec des objets un peu partout,

je m’aventure dans la ponctuation du derrière de la palissade,

la cannette de coca c’est une virgule parce qu’il y en a beaucoup

le paquet de clope c’est un point

le sac plastique c’est une majuscule

et tous les autres objets c’est des mots certains je les connaît d’autres pas

y a les mots abandonnés, les mots jetés, les mots échoués

la grande partition du paysage avec ses mots sur la portée et cette odeur de pain dans mon nez

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags